Actualités L’histoire du Caminito del Rey

L’histoire du Caminito del Rey

L’histoire du Caminito del Rey

Les travaux ont commencé en 1901 et se sont achevés en 1905. Le chemin commence à côté de la voie ferrée de la Renfe et longe le Desfiladero de los Gaitanes, reliant et facilitant le passage entre les deux côtés. Pour inaugurer ce grand ouvrage, le roi Alphonse XIII se rendit sur place en 1921, au barrage de Conde del Guadalhorce, en traversant la route déjà construite. C’est à partir de ce moment que les gens ont commencé à appeler le chemin « Caminito del Rey« , un nom qui est encore utilisé aujourd’hui.

Localisation géographique

Le Desfiladero de los Gaitanes est situé dans la partie occidentale de la Cordillère de Bétique et, dans son ensemble, le canyon présente, dans certains secteurs, des parois de plus de 300 mètres de haut et des largeurs de moins de 10 mètres. Il est essentiellement creusé dans des calcaires et des dolomies du Jurassique, et il y a également des affleurements rocheux du Miocène. L’aspect morphologique le plus spectaculaire est la stratification verticale des calcaires que la rivière a forés et qui offre une coupe.

Dans la zone du Desfiladero de los Gaitanes, il existe une vingtaine de cavités, dont certaines sont suspendues à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du cours de la rivière, et dont l’évolution a été affectée par l’empiètement progressif de la rivière Guadalhorce, qui a approfondi la gorge par étapes successives.

Parmi les différentes unités présentes, on trouve une formation de conglomérats et de calcarénites, des sédiments miocènes avec de belles structures sédimentaires, quelques restes fossiles de baleines et aussi des formations gréseuses de type taffoni, constituées de promontoires gréseux arrondis dans lesquels l’érosion a creusé une grotte ou un abri.

Construction

Le Caminito del Rey est un sentier aérien construit dans les murs du Desfiladero de los Gaitanes. Il s’agit d’un chemin rattaché à la gorge susmentionnée, d’une longueur de 3 kilomètres, avec de longs tronçons et une largeur d’à peine 1 mètre. Il commence dans la municipalité d’Ardales, traverse la municipalité d’Antequera et se termine à El Chorro (Álora).

Ce chemin est accroché aux parois verticales de la gorge et à une distance moyenne de 100 mètres au-dessus de la rivière.

Ce chemin a été construit car la Sociedad Hidroeléctrica del Chorro, propriétaire du Salto del Gaitanejo et du Salto del Chorro, avait besoin d’un accès entre les deux « cascades » pour faciliter le passage des ouvriers de maintenance, le transport des matériaux et leur surveillance.

Les travaux ont commencé en 1901 et se sont achevés en 1905. La route commençait à côté des voies ferrées de la Renfe et longeait le Desfiladero de los Gaitanes, reliant et facilitant le passage entre les deux côtés. Pour inaugurer ce grand ouvrage, le roi Alphonse XIII se rendit sur place en 1921, au barrage de Conde del Guadalhorce, en traversant la route déjà construite. C’est à partir de ce moment que les gens ont commencé à appeler le chemin « Caminito del Rey », un nom qui est encore utilisé aujourd’hui.

L’une des parties les plus connues du Caminito est la passerelle du Desfiladero de los Gaitanes. Ce cantilever est parfaitement visible depuis la voie ferrée et tous ceux qui le voient sont étonnés par sa construction risquée et les paysages pittoresques que l’on peut voir de là. Depuis la route entre Álora et El Chorro, et à l’entrée de la gorge, vous pouvez voir un petit pont pittoresque qui relie la passerelle qui longe les deux parois. Depuis le pont, suivez le sentier pédestre aménagé dans la roche verticale qui aboutit à la voie ferrée reliant Cordoue à Malaga.

La détérioration du Caminito et la nécessité de le restaurer

Jusqu’à récemment, le chemin était « mortellement blessé ». L’action de la nature et la main de l’homme ont amené cette infrastructure de communication à un état de détérioration déplorable.

Le passage par le Caminito del Rey est devenu impossible, et avec la disparition de ce lien entre différentes enclaves, une partie de l’histoire des villages qui le bordent a également disparu.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici